Les avocats dans les filets des hackers

Que cherchent les pirates ? Comment vont-ils utiliser les informations dérobées dans les cabinets ? Comment les avocats peuvent-ils se protéger ? Droit-inc fait le point sur la question…

80 % des grands cabinets américains auraient subi des violations de données suite à des attaques de pirates informatiques, selon Peter Tyrell, directeur de la firme Digital Guardian.

Il serait « réaliste » d’évoquer un chiffre similaire chez nous, selon l’expert Me Dominic Jaar, associé et leader national des Services de Gestion de l’Information chez KPMG, si tant est que l’on puisse réellement quantifier ou identifier toutes les attaques subies.

Les chiffres qu’indique KPMG pour l’année 2012 parlent d’eux-mêmes: les 2.5% de la perte de données informatiques, que ce soit dans le stockage ou la transmission d’informations, concernent le secteur juridique. Les causes majeures ? Sans surprise, à 63% il s’agit de hacking. À 11% de fraude et “d’ingénierie sociale”, autre nom pour parler d’escroquerie virtuelle. [En savoir +] 

Mis à jour le 30 mars 2015 à 12 h 14 min.