Colloque « Commun hors du commun »

 

Lieu: Salon François Chevrette – Faculté de droit Université de Montréal

Date: 01 et 02 mai 2017

partenaires: CRDP | IRDA | chaire wilson | paris 13 | mil | dsps |

Intervenants: AZZARIA ; BLANC; BOFFA; CAsTETS-RENARD; CHAUVIRÉ; DUMAS; GAMET; GAUTRAIS; GOFFAUX-CAILLEBAUT; GUÉVEL; HAFTEL; LARIVIÈRE; MARTIN-BARITEAU; MEKKI; PORCIN; RODA; SAINT-JACQUES.

Le lundi 01 mai (PM) et mardi 02 mai (AM + PM), se tiendra à la Faculté de droit de l’Université de Montréal le 3ième colloque annuel (après ceux de 2015 et de 2016) entre le CRDP et l’IRDA (Paris 13).  Cette année, l’activité se déroulera sur une journée et demie et portera sur le sujet des «Communs hors du commun: une autre idée de la solidarité». 

La notion de commun, et ce, qu’elle soit utilisée sous un nom, un radical, un substantif ou un qualificatif, est à la mode. On ne l’appréhende que difficilement mais il tend à s’insérer de plus en plus dans toutes les strates sectorielles du droit. En effet, si le droit a naturellement tenté d’encadrer des rapports individuels, ceux-ci ne peuvent prévaloir sur tout et des intérêts supérieurs, ou annexes, s’imposent.

«Nous sommes en train de perdre le sens de « être et faire ensemble », le sens du « bien commun ». La priorité a été donnée aux itinéraires individuels (ma formation), aux stratégies de survie individuelles (mon emploi, mon revenu), aux « biens individuels » (ma voiture, mon personal computer) considérés comme l’expression fondamentale et irremplaçable de la liberté.» (Petrella, 1996, p. 11)

Conformément à l’habitude de nos deux centres de recherche, l’exercice de ce colloque est de demander à des chercheurs d’horizons variés de considérer la notion de bien commun au regard de leur spécialité, de leur approche, autrement.

 

Mis à jour le 12 avril 2017 à 23 h 19 min.