Droit 2.0 : sécurité juridique et médias sociaux

Atelier Cérium
24 mars 2011

Nous comptons aborder, lors de ce dernier atelier, les questions relatives à la sécurité, telles qu’elles peuvent se déployer dans les univers virtuels. Avec l’émergence de l’Internet et des nouvelles technologies de communications, l’existence de l’individu acquiert une dimension virtuelle. Ce nouvel environnement, dans lequel l’individu se dématérialise, génère des menaces qui prennent de nouvelles formes. Par exemple, le vol d’informations bancaires ou financières, le cyberterrorisme, le cyberharcèlement dans des environnements comme Second Life, l’accès plus facile aux idées, images ou vidéos à caractère violents et/ou pornographiques pour des populations sensibles ou en bas âge ne représentent que quelques exemples des nouvelles dimensions d’une sécurité humaine se déployant dans un contexte dématérialisé et virtuel.

Conférenciers :

  • Benoît Dupont
  • Vincent Gautrais

Quand ?
Le Jeudi 24 mars 2011
De 12h00 à 14h00

Où ?
Université de Montréal
Faculté de droit
Salon des professeurs (A-3464)
3101 Chemin de la Tour

L’entrée est gratuite, mais l’inscription est obligatoire.
Un lunch sera servi.

Cet atelier est présenté dans le cadre du cycle d’ateliers transdisciplinaires Dimensions de la sécurité humaine. Matérialité, Culture et Virtualité :

L’émergence du paradigme de la « sécurité humaine » et l’importance croissante accordée aux droits humains marquent un développement important dans l’étude et la compréhension des menaces et vulnérabilités à l’échelle globale. Alors que le concept de sécurité fut longtemps centré sur l’État et appréhendé en termes de défense territoriale et nationale, l’avènement de la sécurité humaine aura permis d’inscrire la personne au coeur des préoccupations du champ de la sécurité. En ce sens, cette approche permet de mettre en évidence les nombreuses menaces qui pèsent sur les individus et de cerner les différents besoins propres à la personne humaine en matière de sécurité. Or, il est raisonnable d’affirmer que ces besoins sont le produit des vulnérabilités du genre humain en regard des menaces issues des différents environnements dans lequel il évolue. En identifiant trois sphères de l’expérience humaine – matérielle, culturelle et virtuelle- nous espérons ainsi schématiser et conceptualiser les principales dimensions de la sécurité humaine.

Sécurité juridique + médias sociaux from gautrais
Mis à jour le 23 août 2014 à 10 h 39 min.