Fintech – enjeux sécuritaires

Enjeux des fintech: aspects juridiques et financiers, Salon François Chevrette Lien vers l'événement
30 mars 2017

Les fintech incarnent l’un des exemples les plus probants des transformations impulsées par les nouvelles technologies : blockchain, smart contracts, intelligence artificielle… Ces technologies modifient l’image traditionnelle de la banque et du secteur financier. Les monnaies virtuelles, médiatisées en 2009 par l’intermédiaire des bitcoins, ont marqué ce changement d’ère. Aujourd’hui, les start-up rivalisent pour créer et commercialiser des moyens d’améliorer l’expérience client. En parallèle, les acteurs bancaires et financiers réfléchissent à des instruments plus performants pour la gestion des produits financiers et des portefeuilles clients. Puis, il y a des plateformes en ligne offrant des services dématérialisés de paiement, de conseils, de courtage…

Les fintech soulèvent de nombreuses questions juridiques, relevant de plusieurs branches du droit : régulation bancaire et financière bien évidemment, mais aussi vie privée, matière contractuelle et responsabilité. Les fintech imposent de s’interroger sur la notion de données, de tiers de confiance ou encore de sécurité documentaire. Elles imposent aussi un état des lieux de l’existant législatif et jurisprudentiel pour comprendre les atouts et les faiblesses des normes applicables.

Mis à jour le 28 mars 2017 à 11 h 55 min.