NAS perdu ou volé : quelles conséquences?

Faut-il s’inquiéter que les numéros d’assurance sociale (NAS) de 900 contribuables aient été volés à l’Agence du revenu du Canada, par la faille informatique Heartbleed ? 

«C’est LA chose à voler», a déclaré Messaoud Adba, directeur du programme de formation sur la criminalité économique de l’Université de Montréal. «C’est comme une clef qui ouvre la porte d’une maison», a-t-il imagé.

«Sur le marché noir, un numéro vaut très peu d’argent, quelques dizaines de dollars», remarque son collègue Vincent Gautrais, titulaire de la Chaire en droit de la sécurité et affaires électroniques de l’Université de Montréal.

Mais, couplé à d’autres informations personnelles comme le nom et prénom, la date de naissance, l’adresse civique, les numéros de compte en banque et de carte de crédit, le NAS prend alors de la valeur. Il permet à un imposteur d’obtenir des services financiers, de recevoir des prestations gouvernementales et ainsi de suite.

En savoir +

Mis à jour le 23 août 2014 à 10 h 41 min.