S’adapter à la preuve technologique

Des millions de courriels sont générés chaque jour, par des gens qui n’imaginent même pas une seconde que leur texte pourrait se retrouver comme preuve au tribunal.

Avec toutes ces nouvelles technologies, « on est dans un grand désordre », explique Vincent Gautraisprofesseur en droit des technologies de l’information et en droit des affaires à l’Université de Montréal. « C’est nouveau, et il faut s’adapter. »

Ce chercheur au Centre de recherche en droit public (CRDP) et titulaire de la Chaire en droit de la sécurité et des affaires électroniques vient de publier chez LexisNexis « Preuve technologique», un livre qui étudie les enjeux légaux et le statut de ce nouveau type de preuve.

En savoir +

Mis à jour le 29 août 2014 à 13 h 58 min.