Scandale Facebook: des ajustements qui suscitent peu d’espoir

La Presse Fanny Lévesque 5 avril 2018

Voir sur mi.lapresse.ca

RÈGLES STRICTES DE RESPONSABILITÉ

Facebook peut bien continuer de se servir des habitudes de ses utilisateurs pour mieux cibler la publicité, mais il doit en contrepartie renforcer ses règles de responsabilité et les étendre à tous ses partenaires, estime Vincent Gautrais, titulaire de la chaire L.R. Wilson sur le droit des technologies de l’information et du commerce électronique de l’Université de Montréal.

« Que Facebook dise qu’ils veulent collecter autant de données qu’avant, ça ne me dérange pas forcément, dit-il. Sauf qu’ils n’ont pas le choix d’être surveillés et d’être stricts quant à la finalité de ces données. […] Il y a un principe de base en matière de vie privée, et c’est la finalité. On ne peut pas, sans le consentement, changer la finalité de la donnée collectée. »

Selon lui, des organismes « de type étatique », notamment, devraient scruter les acteurs comme Facebook à la manière d’un contrôleur financier, par exemple.

Pour en savoir +

 

 

Mis à jour le 5 avril 2018 à 13 h 54 min.