Equifax sous la loupe de l’Office de la protection du consommateur

Le service de surveillance du crédit Equifax, très médiatisé depuis le vol de données chez Desjardins, est présentement sous la loupe de l’Office de la protection du consommateur (OPC) pour «ses contrats et ses pratiques». Des avocats jugent même «illégales» certaines clauses dans ses ententes.

 Le 30 décembre dernier, l’agence a envoyé à tous ses membres un message concernant des modifications à ses conditions d’utilisation lors de la signature d’un contrat. 

Pour en savoir +

Ce contenu a été mis à jour le 14 janvier 2020 à 1 h 55 min.